Chiens Visiteurs


 

Trekkie « chien visiteur »

 

J’ai adopté Trekkie - chienne border-collie - au moment de ma retraite début octobre 2007. Elle a maintenant 7 ans. Elle est très conviviale et adore jouer, se promener et surtout se faire caresser. J’avais envie de « partager » ce qu’elle m’apporte avec d’autres qui n’ont pas cette chance. Il faut vivre avec un chien pour comprendre à quel point son contact est une source de bien-être.

C’est dans le cadre du Club Canin de Saint Martin le Vinoux que Trekkie est devenue « chien visiteur » après un stage organisé par la CNEAC les 4 et 5 juin 2011. L’activité de « chien visiteur » est bénévole et ne peut s’exercer que dans le cadre d’un club canin où le chien continue à être éduqué et socialisé. Le club est seul habilité à signer la convention avec l’établissement d’accueil.

 

Trois règles sont essentielles dans le cadre de l’activité « chien visiteur » :

-       Séances d’une heure maximum avec un nombre limité de personnes (mais qui peuvent se succéder).

-       Toujours contrôler son chien et ne jamais le quitter (la promenade se fait en double laisse).

 

  • Présence obligatoire d’un référent de l’institution pendant les séances. C’est la garantie d’une réflexion commune indispensable à l’évolution du projet et au bon déroulement de l’activité.

 

Après mon stage, j’ai effectué plusieurs visites dans un centre pour autistes et une maison de retraite en compagnie de Flavie Audiffred, responsable et initiatrice de la section "chiens visiteurs" du Club Canin de St Martin le Vinoux (devenu depuis Club Canin Sous le Massif Vercusien).

J’ai vraiment démarré cette activité en février 2012 en intervenant au centre pour adultes handicapés vieillissants du Planeau à St Martin le Vinoux. Trekkie y est très attendue. Les résidents peuvent la caresser à loisir, jouer avec elle, la promener pour les plus valides, exprimer leurs émotions…

J’interviens aussi dans 2 maisons de retraite médicalisées : « les Orchidées » à Seyssins depuis octobre 2013 et l’Eglantine à Fontaine depuis mars 2014. Le contact physique avec le chien est là très important.

 

Attention cependant à quelques écueils :

-       Toujours exiger d’être accompagné d’un référent de l’institution (règle qui peut vite être oubliée)

-       Ne pas demander plus au chien qu’il ne peut donner et être toujours à son écoute.

-       Le chien visiteur n’est pas un « thérapeute » (sauf si le maître est effectivement thérapeute) mais un médiateur.

-       Bien que j’intervienne seule (ce n’est pas un choix), il est préférable d’être au minimum 2 pour pouvoir échanger, faire face au nombre croissant de résidents présents ou tout simplement ne pas interrompre les séances quand on est indisponible.

 

Hélène Galland

© 2013 par Club canin Sous le Massif Vercusien

  • w-facebook